L'immobilier malin
par cherchemonnid

Ces dernières années, nous avons pu remarquer une hausse des prix de l’immobilier. Alors, avec l’arrivée d’Emmanuel Macron à la présidence de la république, vous vous demandez sûrement ce qui va changer pour vous concernant le secteur de l’immobilier. Pas de panique, nous allons tout vous expliquer 😉

1-) Une baisse des prix des logements dans les zones prioritaires

Notre nouveau président souhaite dans un premier temps baisser les prix de l’immobilier, et notamment dans les zones sensibles où un besoin cruel de logements se fait sentir (PACA, région parisienne, agglomération toulousaine). Pour lui, construire d’avantage dans ces régions va permettre une baisse des prix et favoriser l’accès au logement tout en réduisant les aides qui sont selon lui trop coûteuses pour les finances publiques.

2-) Un allègement des procédures de constructions (autorisations d’urbanismes et permis de construire)

Emmanuel Macron souhaite également alléger les procédures de construction de logements dans les zones dîtes prioritaires évoquées ci-dessus. Il souhaite notamment transférer les autorisations d’urbanismes à l’intercommunalité, voire à la métropole ou à l’état. Concernant le permis de construire, les possibilités de recours seront limitées en vue de faciliter la réalisation de ces nouveaux projets.

3-) La création d’un bail de mobilité professionnelle

Vous ne souhaitez pas devenir pour le moment propriétaires ? Eh bien bonne nouvelle !! un “bail mobilité professionnelle” devrait bientôt voir le jour. C’est un contrat allant de 3 mois à un an, pour vous qui n’avez pas de contrat de travail sur le long terme et qui êtes amenés à bouger d’ici une courte durée. Au niveau administratif, aucun soucis, la réglementation est la même que pour un bail étudiant et c’est sans dépôt de garantie 😉 L’objectif est bien évidemment de faciliter l’accès au logement aux jeunes étudiants et jeunes actifs.

4-) Une exonération de la taxe d’habitation

Mesure phare du programme d’Emmanuel Macron, nous avons beaucoup entendu parler ces derniers temps de l’exonération de la taxe d’habitation à 80 % pour celles et ceux qui payent déjà cet impôt. Par exemple, si vous êtes un couple avec deux enfants, et que votre revenu est de 5000 € par mois, vous n’aurez plus à la payer. Cependant soyez patients, cette mesure ne devrait pas se mettre en application avant 2022

5-) Des travaux de rénovation énergétique facilités

Si vous êtes en situation de précarité énergétique vous pourriez recevoir votre Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) directement pendant vos travaux et n’aurez plus à attendre la fin de leur réalisation. Mais qu’est ce que le CITE exactement ? C’est un crédit d'impôt sur le revenu au titre des dépenses effectuées par le contribuable pour la qualité environnementale de son logement. Elle est destinée aux locataires, propriétaires ou occupants à titre gratuit de leur habitation principale. Concernant également la rénovation énergétique, le nouveau président de la république souhaite revoir le calcul des droits de mutations payés chez le notaire à la baisse lorsque vous réalisez des travaux dans votre logement dans ce sens. Le nouveaux gouvernement se donne également 10 ans pour éradiquer les “passoires thermiques” ou autrement dit les logements mal isolés et consommant trop d’énergie.

6-) Un meilleur accès aux logements sociaux

Dans son programme, Emmanuel Macron souhaite également fluidifier l’accès aux logements sociaux avec notamment beaucoup plus de transparence dans leur attributions vis à vis des locataires. L’évolution des besoins de ces derniers sera également d’avantage prise en compte que ce soit pour cause de mobilité professionnelle, de vieillissement, de l’arrivée d’un nouvel enfant, etc …

7-) Des investissements immobiliers encouragés

Dernière mesure par rapport à l’immobilier, notre nouveau président souhaite aussi une stabilité fiscale afin de permettre une meilleure accessibilité aux investissements immobiliers

8-) Les réformes prévues pendant le quinquennat d’Emmanuel Macron

Concernant les aides au logement, notre nouveau gouvernement considère que malgré les nombreuses dépenses effectuées dans ce sens, il reste encore de nombreux français en difficulté pour se loger. Celui-ci souhaite donc réformer les aides au logement.

La réforme de l’ISF, (Impôt Sur la Fortune) est, elle, prévue pour 2019. En 2015, ce n’est pas moins de 342 000 foyers qui y ont été assujettis ce qui a permis à l’Etat d’encaisser 5,2 milliards d’euros.

Rédigé par ALD

PREVIOUS