L'immobilier malin
par cherchemonnid

Michel Picot, journaliste : Bonjour, combien coûte précisément un notaire ? Lorsque l’on achète un bien immobilier par exemple on dit souvent que les frais de notaires sont élevés, voir très élevés, alors pour y voir plus clair, pour être précis, pour être transparent, nous accueillons maître Jean-Michel Boisset, bonjour

Maître Jean-Michel Boisset, notaire à Bretteville l’Orgueilleuse (Calvados) : Bonjour

Michel Picot : Vous êtes notaire en Normandie, alors on va être précis, que représente les frais de notaire ?

Maître Jean-Michel Boisset : Dans les frais que vous payez chez un notaire, qu’on appelle souvent à proprement parler frais de notaire, il y a environ 80 % de taxes pour les collectivités locales et l’état, 10 % qui vont rémunérer le travail du notaire et 10 % qui vont rémunérer les différents intervenants et le coût des différentes pièces.

Michel Picot : Alors, les différents intervenants, c’est pour les différentes pièces, sur de l’urbanisme des choses comme ça, c’est bien ça ?

Maître Jean-Michel Boisset : C’est du droit de l’urbanisme, c’est un état hypothécaire, c’est des diagnostics, tout ces éléments là

Michel Picot : Si je fais un calcul rapide, sur 10 000 euros de frais de notaires, l’étude en perçoit réellement 1000

Maître Jean-Michel Boisset : 1000 pour l’étude, 8000 euros, pour les collectivités locales et l’état, et 1000 euros qui représentent toutes les pièces qu’il a fallu demander dans un dossier.

Michel Picot : Si je vous suis bien, vous êtes un collecteur d’impôt pour l’état ?

Maître Jean-Michel Boisset : Nous sommes un collecteur d’impôts, et un collecteur d’impôts gratuit pour l’état. Nous collectons 22 milliards d’euros, c’est à peut près le tiers de la recette de l’impôt sur le revenu et c’est 200 millions d’euros d’économisés pour le budget de l’état.

Michel Picot : Oui, parce que vous le collectez gratuitement

Maître Jean-Michel Boisset : Nous le collectons gratuitement

Michel Picot : Est ce qu’il vous arrive, de faire des actes, pour être transparent jusqu’au bout, des actes à perte ?

Maître Jean-Michel Boisset : Il y a peu près 70 % des actes, qui sont fait à perte et c’est 30 % des actes qui vont rémunérer l’étude et qui sont sur des valeurs un peu plus importantes, et qui vont permettre avec un aspect redistributif de financer ces 70 % d’actes fais à perte

Michel Picot : Maître Boisset, on va rappeler les frais de notaire donc, c’est 80 % de taxes ?

Maître Jean-Michel Boisset : 80 % de taxes, 10 % qui rémunèrent l’étude, et 10 % pour le coût des pièces et des différents intervenants

Michel Picot : Dernière précision les tarifs sont partout en France les même ?

Maître Jean-Michel Boisset : Le tarif est le même, que vous soyez à Paris ou en province chez n’importe quel notaire, vous allez avoir le même tarif

Michel Picot : Merci beaucoup pour cette transparence et toutes ces précisions maître Jean-Michel Boisset, et si vous voulez en savoir plus, rendez vous sur le site notaire.fr

NEXT