Acheter ou louer son logement : qui est le grand gagnant ?

Audrey

Séparateur d'article

La réponse à cette question va dépendre de votre philosophie de vie. « Voulez-vous vous installer ou voulez-vous être mobile ? » est déjà une bonne manière de vous départager sur la question. Nous allons vous lister tous les avantages d’être propriétaire et tous les avantages d’être locataire de votre logement.
À vous ensuite de faire le pour et le contre et de prendre votre décision.

Acheter : le propriétaire gagnant ?

Si vous souhaitez créer votre « chez-vous », le rénover, l’assembler et le décorer entièrement sans encombre, alors nous n’avons qu’un mot à vous dire : ACHETER. Au contraire d’une location, pas d’inquiétudes vis-à-vis du bailleur, vous pouvez clouer au mur votre tableau préféré, repeindre votre chambre en jaune fluo ou abattre le mur de votre cuisine pour obtenir une cuisine ouverte (faites quand même attention aux murs porteurs !). Et même si ce goût pour le jaune fluo ne sied pas à tout le monde, personne ne pourra vous mettre dehors. En location en revanche, si le bailleur décide de revendre son bien ou d’arrêter de le louer, vous pourriez bien vous retrouver à la porte.

Logement avec décoration jaune
Pas de jaune fluo donc mais n’abandonnez pas le jaune pour autant !

L’aspect financier

Autre avantage, cette fois financier, vous êtes plus protégés par la loi lors d’un achat que lors d’une location. Imaginons ce sinistre scénario, vous perdez votre emploi. En location, pas le choix, vous êtes engagés à payer le même loyer. En revanche, en tant que propriétaire, vous pouvez choisir de souscrire à une assurance perte d’emploi (sous conditions). Le coût des mensualités serait alors pris en charge pendant une durée donnée.

Une fois votre prêt remboursé, il s’agit de VOTRE logement. Vous ne paierez plus que des coûts indirects comme la taxe foncière et la taxe d’habitation.
À l’avenir, vous aurez ainsi la possibilité soit de revendre votre appartement ou maison pour faire une plus-value et pourquoi pas d’investir dans quelque chose de plus grand soit transmettre cet héritage à vos enfants.

Dernière chose: alors que nous parlerons plus bas de la location si vous voulez bouger, on vous conseillera nettement l’achat si vous arrivez à vous projeter. Si vous êtes sûr(e)(s) de ne pas mettre les voiles avant X années, jetez un œil au tableau suivant :

Combien d’années pour que l’achat soit plus intéressant que la location ?

Ville Nombre d’années
Paris11,6
Bordeaux11
Lyon9
Nantes4

D’autres exemples de villes dans cet article de Meilleurtaux.com

On ne vous a pas convaincu ? Sachez qu’il existe énormément d’aides d’Etat pour vous aider à investir, comme le dispositif Denormandie ou le prêt à taux zéro (PTZ).

Louer : le locataire gagnant ?

Vous êtes plutôt fourmi ? Vous avez la bougeotte ? Alors devenez LOCATAIRE. On vous disait plus haut qu’une fois que votre prêt immobilier était payé, vous n’aviez plus de coût direct et c’est bien vrai. Mais avant d’en arriver là, encore faut-il pouvoir payer tous les frais inhérents à l’achat de votre logement :

  • les frais de notaire ou frais d’acquisition = de 7 à 8 % pour un logement ancien et de 2 à 3 % pour un logement neuf
  • les frais d’agence = entre 4 et 8 % du prix de vente du bien. Cela peut vous donner envie de passer directement via un particulier. Quelle erreur, ce serait ! On vous dit pourquoi ici : « 7 bonnes raisons de ne pas vous passer d’un professionnel »
  • les frais annexes liés à votre emprunt bancaire
Les fourmis aussi ont leur logement
Les fourmis ont le droit aussi d’avoir leur chez-soi.

L’avantage d’une location est que vous n’avez qu’à payer votre loyer, les charges ainsi que la taxe d’habitation. S’il y a de gros travaux à effectuer, ils seront à la charge du bailleur directement. Votre loyer ne peut pas non plus augmenter de manière considérable. L’Indice de référence des loyers (IRL) sert de base pour réviser les loyers (sur des logements meublés comme non-meublés). C’est cet indice qui va fixer les augmentations annuelles des loyers pour éviter les bailleurs malhonnêtes.  

Enfin dernier point, si vous n’êtes pas encore sûrs de là où vous souhaitez vous installer ou si vous êtes quelqu’un de très nomade, la location est vraiment faite pour vous. Grâce à des préavis assez courts (un mois pour des appartements meublés / trois mois pour des appartements non-meublés), vous pourrez aisément changer d’environnement dès qu’une opportunité se présentera.


Audrey

Plume du blog Cherchemonnid.com

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de l'actualité immobilière !