Céline F. cherche son nid en viager libre à Morangis

Audrey

Séparateur d'article

Voici à quoi ressemble une recherche-type sur Cherchemonnid.com. Céline F. cherche la maison de ses rêves entre Morangis, Gravigny et Savigny-sur-Orge avec un budget de 330 000 €. Elle perçoit la vraie plus-value de l’action d’un agent immobilier.

“ Les agences immobilières peuvent nous guider vers des biens que l’on aurait éliminé au vu des photos ou de la description, car elles peuvent détecter le bon investissement.”  

Carte Morangis - Gravigny - Savigny sur Orge
Voici la zone où recherche Céline

Que recherche-t-elle ?  

Céline a 46 ans et est chef de projet informatique. Elle cherche à acheter une maison d’une superficie de 80 m² minimum pour un budget de 330 000 € et n’est pas contre l’acquisition du bien en viager libre. Elle souhaite un jardin de maximum 500 m² dans un quartier calme, sans avions et sans trop de circulation. Pour les pièces de la maison, peu de critères obligatoires, seulement une cuisine de préférence fermée, un sous-sol et 2 chambres minimum. Elle n’est pas contre quelques travaux, mais cela doit faire partie de son budget. Elle a déjà fait le tour des annonces immobilières et n’en a pas été satisfaite :

“Les particuliers surestiment le prix de leur bien dès qu’ils ont un peu refait la décoration. Les annonces ne sont pas assez précises en termes de localisation, nombre de m²…”.

Si vous avez le bien parfait pour Céline, c’est pour maintenant ! Elle souhaite acheter dès que possible. 

Le viager liber 

Déjà, revenons-en aux bases : Qu’est-ce que le viager ? C’est une manière particulière de vendre un bien immobilier. En effet, l’acheteur s’engage à l’achat du bien à verser une partie (qu’on appelle “le bouquet”) ou tout le prix en rente viagère au profit du vendeur jusqu’à sa mort.  

L’achat en viager libre est une catégorie de viager. Voici la différence principale avec un viager occupé : l’acquéreur, ici Céline, pourra immédiatement prendre possession du bien. Le vendeur ne peut plus en disposer. Céline pourra ainsi économiser un crédit bancaire. C’est d’ailleurs en partie pour ces raisons qu’elle n’est pas contre un achat en viager libre :

“Le viager permet de m’affranchir des frais bancaires et surtout d’assurance, qui passé un certain âge et quelques ennuis de santé sont injustement élevés. De plus, on bénéficie d’une légère décote sur le prix de vente, donc moins de risque de moins-value.”

Certaines conditions sont à respecter pour y être éligible. L’acquéreur ne doit pas être au courant d’une quelconque maladie du vendeur sinon le contrat pourra être décidé caduque. Les revenus de l’acquéreur sont aussi passés au crible : montant du “bouquet” et sa provenance, salaires, allocations, situation financière… Il vaut mieux pour ce type d’achat faire appel à des professionnels de l’immobilier comme le fait Céline. 

Tous les 15 jours, retrouvez un exemple de projet immobilier sur notre blog. Si Cherchemonnid vous intéresse, n’hésitez pas à vous inscrire gratuitement pour en découvrir d’autres !


Audrey

Plume du blog Cherchemonnid.com

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rien manquer de l'actualité immobilière !

Sur le même sujet